Bribes de vie : des murs & des mines

Lire le texte

Après avoir exposé « Bribes de vie » à Casablanca, je me suis rendu, en août 2017, aux villages « AHOULI » et « MIBLADEN » accompagné de quelques amis pour retrouver les mineurs que j’avais photographiés dans le cadre du projet, avec lesquels j’avais tissé des liens et maintenu contact. Rendre hommage à ces travailleurs abandonnés et oubliés était au coeur de notre initiative. De ce fait, nous avons collé les photographies exposées à Casablanca, en grand format, dans les différentes zones du village. L’objectif étant de leur faire découvrir l’oeuvre dans laquelle ils étaient profondément impliqués, dans une ambiance de partage et d’engagement social et artistique.